Glossaire


« Paris Peinture Murale » réalise ce glossaire de la peinture décorative et du trompe-l’œil pour vous. Il vous permet de comprendre les étapes de réalisation de votre projet et les techniques et outils mis en œuvre. Nous l’enrichissons régulièrement afin qu’il réponde à toutes vos questions.

Ingrédients essentiels de la peinture décorative


Pigment : Il constitue à la fois la partie solide de la peinture et lui donne sa couleur. Il s’agit de poudres colorées issues de sources végétales, animales ou minérales.

404 Not Found
Liant : La poudre du pigment est en suspension dans le liant. Ce dernier à la particularité de de sécher ou de s’oxyder, c’est-à-dire de passer d’un état liquide à un état solide. Il devient ainsi la base du film de peinture durcie et détermine l’aspect final de la peinture ainsi que sa qualité. En peinture décorative, on utilise, par exemple, l’huile de lin, la résine glycéro, la résine acrylique, etc.


Solvant : Il définit la consistance de la peinture en diluant le liant. Il s’évapore lors du séchage. Reste alors sur le support un film dur composé des pigments et du liant. Les peintures « à l’huile » contiennent de l’essence de térébenthine ou des essences minérales d’origine pétrolifère. Les peintures « à l’eau » contiennent effectivement de l’eau.

Vernis : Couche finale incolore dont le seul objet est de protéger la fresque, le décor ou le trompe-l’œil réalisé.

Propriétés de la peinture

Not Found


Temps de séchage : temps d’évaporation du diluant et de durcissement du liant. La peinture est dite « sèche » quand elle sèche au toucher. Elle est « dure » quand le lient est totalement solidifié ou oxydé.

Réversibilité : Toute peinture qui peut être réactivée ou reliquéfiée par l’application de son solvant. Certaines peintures sont irréversibles avec leur solvant. Cependant, certains produits chimiques permettent de retirer ces peintures.

Opacité : Aptitude d’une peinture à couvrir une autre couleur sans effet de transparence.

Durabilité : Résistance de la peinture au climat, à l’abrasion aux rayures et aux chocs.

Stabilité : Résistance de la peinture à la chaleur et aux ultraviolets

Fini ou Brillance : Il existe six niveaux de lustre : mat, semi-mat, satiné, semi-brillant, brillant et très brillant. C’est le fini de la dernière couche qui détermine le fini final.

Epaisseur: C’est la mesure de la pellicule sèche d’une peinture. Plus la couche est épaisse, plus elle fragile, d’où l’intérêt de faire plusieurs couches fines.

Critères de choix

Chaque type de peinture présente des avantages et des inconvénients : l’important est de tenir compte des spécificités de chaque projet.

En peinture décorative, le coût de la peinture elle-même ne représente qu’une faible part du coût total. L’essentiel du coût est lié au temps de conception et de réalisation de votre peintre-décorateur. Il est donc conseillé d’opter pour la meilleure qualité de peinture possible.

Les Glacis

Comme la peinture, le glacis apporte une couleur et une texture. Généralement enrichi en solvant et en liant, il est translucide. La couleur de fond reste ainsi visible. Le glacis lui apporte des effets de profondeur et d’éclat, et modifie son aspect et sa couleur sans l’obscurcir.

Les propriétés des glacis sont les mêmes que celle de la peinture, la transparence en plus, la résistance en moins car les glacis s’appliquent en couches très fines pour préserver leur effet de transparence et de profondeur. Comme pour la peinture, c’est l’ultime couche de glacis qui détermine le fini (la brillance) du travail réalisé. Un vernis peut modifier ce fini.

En peinture décorative, une grande partie de réalisations est constituée par un une superposition de glacis. Cette technique de « glaçage » et de « reglaçage » est constitué de différentes couches de couleurs translucides. Les effets de couleur, texture, profondeur ou lumière naissent de cette superposition où les couleurs ne se mélangent pas.

Ombres et lumières

Les effets de volumes rendus par des ombres formées ou portées constituent le repiquage des lumières. Ils s’obtiennent par la gradation des valeurs qui révèlent la direction et les caractéristiques de la lumière sur l’objet.

La lumière divise l’objet qu’elle éclaire en trois zones :

  • L’ombre formée: partie de l’objet que la lumière n’atteint pas.
  • L’ombre portée : ombre projetée par l’objet sur son support.
  • La portée claire : partie de l’objet directement éclairée par la lumière.

L’effet de trompe-l’œil s’obtient par le passage progressif d’une zone à l’autre :

  • Le demi-ton permet la transition de la couleur entre la lumière et l’ombre
  • Le repiqué représente les parties les plus concentrées de l’ombre et de la lumière

Pour un effet de trompe-l’œil convaincant, il convient de bien identifier une seule source de la lumière. La représentation de plusieurs sources (variation de la lumière du jour, plusieurs sources de lumières, etc.) diminue l’impact du trompe-l’œil.

Matières

marbre (a) bois (a) beton (a) peaux (a) metal (a) marqueterie (a) ciel(a)

Décors complets

fresque-ascenseur-santa-justa-lisboa (a)trompe-l-oeil-bibliotheque (a)panneaux-deco (a) decor-pop (a) croquis-realisation-fenetre (a)

Aller au bout de vos projets

Contact

C’ le plombier & électricité